Etre ou ne pas être mère au foyer

Je suis mère au foyer. Ce n’est pas vraiment un choix, plutôt quelque chose qui s’est imposé naturellement, puisque je ne travaillais pas avant la naissance de ma fille. Je suis très heureuse d’avoir pu m’occuper d’elle à plein temps durant ces deux dernières années (et je réalise ma chance de pouvoir me le permettre financièrement).  En même temps je ne sais pas ce que j’aurais fait si ma situation professionnelle avait été différente, si on m’avait proposé le job de mes rêves, dans le journalisme ou l’édition par exemple.  Mais la question ne s’est pas posée, au fil du temps et des évènements,  je suis donc devenue mère au foyer.

Pourtant, j’ai toujours un moment d’hésitation quand il faut cocher une case activité sur des papiers administratifs ou quand quelqu’un me demande ce que je fais dans la vie. J’ai un peu l’impression d’usurper le titre de mère au foyer parce que dans ma tête ça implique bien d’autres choses que de s’occuper des enfants, « tenir » sa maison notamment, et si tu voyais la mienne avec la pile de linge qui monte jusqu’au plafond, ça te ferait bien rigoler, crois moi. Alors souvent je réponds plus simplement « Je m’occupe de ma fille », ce qui me semble bien plus proche de la vérité que « je suis mère au foyer ».

Et puis il faut reconnaître qu’être mère au foyer n’est pas très valorisée dans notre société. Il y a toujours une conne dans une soirée pour te dévisager et te répondre « Oh moi, je n’aurais pas pu rester à la maison, j’ai TELLEMENT BESOIN d’avoir une activité ». Qu’est ce qu’elle s’imagine, que je passe mes journées devant la télé?

Les choses sont encore un peu plus compliquées depuis janvier puisque j’ai pris le statut d’auto-entrepreneur, comme rédactrice web. Essentiellement pour gérer les (petits) revenus dégagés par mes blogs, mais j’espère qu’à terme cela m’ouvrira d’autres portes. Ma rémunération est pour l’instant anecdotique, mais je passe quand même de plus en plus de temps à rédiger des articles, à entretenir des contacts, à établir des factures. En ce moment, je me sens donc entre deux-eaux, entre deux identités, un peu schizophrène.  D’autant que la plupart de mes proches ignorent mon nouveau statut d’auto-entrepreneur (et l’existence de ce blog, les deux allant de pair), ce qui est un peu frustrant, dans leur regard je reste donc uniquement celle qui s’occupe de sa fille.

Etre ou ne pas être une mère au foyer, telle est donc la question.

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 Comments

Leave a Comment

 
%d blogueurs aiment cette page :