La guerre des doudous

Il y a 6 mois environ, enceinte de 33 SA,  je me suis retrouvée au repos strict,  d’abord à l’hôpital, puis chez moi, à cause d’une menace d’accouchement prématuré.   Une chose me tracassait particulièrement : je n’avais pas encore acheté de doudou pour ma fille. C’est idiot quand j’y repense, c’était vraiment un détail, et pourtant j’avais l’impression désagréable d’avoir  déjà raté une première marche sur l’escalier de la mère parfaite, alors que ma fille n’était pas encore née…  Je pense que ce doudou manquant à l’appel cristallisait beaucoup de choses, l’angoisse d’une possible prématurité, l’excitation de cette naissance qui approchait, le besoin de créer un lien avec mon bébé.

Il n’était bien sûr pas question d’aller faire les magasins (j’avais tout juste le droit de me lever pour prendre une douche), j’ai donc du me résoudre à chercher le doudou idéal sur internet et j’ai fini par acheter un petit chien chez Vert Baudet, avec  un imprimé liberty (petit plaisir personnel) et un long corps facile à attraper pour des mains de bébé. Et j’ai ressenti un vrai soulagement quand  j’ai pu enfin glisser le fameux doudou dans la valise de maternité. Ce doudou a accompagné ma fille partout les premières semaines, dans le couffin de la maternité,  dans son lit, dans son landau, dans ses premières balades. Il m’a aidé aussi dans mon apprentissage de maman, et je suis toujours un peu émue quand je le vois.

Bien d’autres bêbêtes sont venus le rejoindre depuis, au point que  j’ai inauguré une valise à doudous. La question est désormais de savoir  lequel va choisir Ma Chouette. Loin de moi l’idée de lui imposer celui que j’ai acheté, alors je les fais tourner auprès d’elle pour voir si elle marque une préférence.  Choisira t-elle le lapin bleu offert par son parrain, ou le très chic doudou Moulin-Roty offert par un lointain grand-oncle, ou le doudou un peu cheap dont on ne retrouvera jamais le double, ou l’un des doudous offert par sa grand-mère maternelle (qui ne s’en remettra pas si Ma Chouette en choisit un autre, elle lui en a d’ailleurs offert deux pour multiplier ses chances de succès!)? Pour l’instant c’est le lapin bleu qui tient la corde, rapport aux grandes oreilles qu’elle peut facilement attraper et mâchouiller. Moi je garde une tendresse particulière pour mon petit chien en liberty, mais peut-être au fond est ce plus mon doudou que celui de ma fille?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Comments

Leave a Comment

 
%d blogueurs aiment cette page :